Dengue à la Réunion: la question au Gouvernement d’Ericka Bareigts

Dengue à la Réunion: la question au Gouvernement d’Ericka Bareigts


Merci Monsieur le Président,
Mes chers collègues, Ma question s’adresse à Monsieur le Premier
ministre car c’est un sujet qui touche aujourd’hui l’ile de la Réunion mais qui impactera demain le territoire
national. C’est le sujet de la dengue. L’OMS estime même que la probabilité d’introduction
du virus dans des pays tiers se trouve aggravée par l’épidémie actuelle qu’elle qualifie
de sans précédent. La dengue, c’est l’histoire d’une crise
sanitaire mal gérée, mal préparée, ce que confirme même Santé Publique France. Durant tout l’hiver austral, à cause de
la fin des contrats aidés et de l’absence de disponibilité des PEC pendant la saison
cyclonique, il n’y a pas eu de moyens dédiés pour lutter contre les gites larvaires contrairement
aux années précédentes. Le défaut d’anticipation de la part de
l’Etat est d’autant plus grave que La Réunion a vécu une saison cyclonique intense
favorable au développement des moustiques et de leurs larves. A défaut de communication claire et de propositions
efficaces de la part de l’ARS qui s’est focalisée uniquement sur les gites larvaires
et non sur la protection des personnes, l’épidémie s’est propagée. Or, on sait aujourd’hui qu’un malade est
réservoir de virus et qu’il devient dangereux pour autrui. L’OMS a dénombré 1398 cas de dengue à
La Réunion entre le 1er janvier et le 18 avril L’ARS dénombre aujourd’hui 2600 cas : en
moins d’un mois, le nombre de personnes a quasiment doublé. 500 nouveaux cas la semaine
dernière soit 70 personnes touchées par jour Nous comptions seulement 100 cas de dengue
pendant toute l’année 2017. Le gouvernement va prendre trois risques.
A la veille de l’hiver austral, l’épidémie est loin de s’arrêter avec des gites larvaires
largement installés à cause des tempêtes Fakir et Berguitta. Pour les mois de septembre et d’octobre,
c’est-à-dire l’été chez nous, le risque va flamber. Enfin la contamination nationale par le moustique tigre présent sur l’hexagone reste à craindre. J’ai entendu le gouvernement promettre 300 services civiques. Depuis quand, en France, gère-t-on une crise
sanitaire avec
des services civiques ?

One thought on “Dengue à la Réunion: la question au Gouvernement d’Ericka Bareigts

  1. Soyez vigilants la Dengue se répand à grande vitesse à la Réunion, protégez vous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *